Avis de recherche contre les principaux activistes armés lavalas

199

La police a publié un avis de recherche contre 30 individus considérés comme les fers de lance de l’Opération Bagdad qui a déjà fait plusieurs dizaines de victimes dont des policiers depuis le 30 septembre. La direction de la Police Nationale d’Haïti (PNH) a annoncé cette disposition, le mercredi 20 octobre 2004, au moment de dresser le bilan d’une nouvelle opération le week-end écoulé au Bel-Air qui s’est soldée par une trentaine d’arrestations. L’institution policière promet une prime de 100 mille gourdes ( 2777,77 dollars américains) à tous ceux qui fournissent des informations pouvant conduire à leur arrestation. L’un des présumés bandits lavalas dénommé Balindjo qui serait membre de l’Opération Bagdad a été tué mercredi soir à la rue Vaillant ( Lalue) à la suite d’échanges de tirs avec des agents de la Police nationale. Selon des responsables de la Police, une patrouille a tenté d’appréhender Balindjo à la rue Vaillant quand il a ouvert le feu sur les policiers qui ont riposté. Cette source policière indique que Balindjo qui a été atteint par balle lors de ces échanges de tirs a succombé à ses blessures. Lors de cette opération un agent de la PNH a été blessé, a appris Radio Métropole. La Coalition Nationale Pour les Droits des Haïtiens invite le Gouvernement à traduire par devant les tribunaux les présumés bandits arrêtés dans le cadre de l’Opération Bagdad, nom de code de la campagne de violence lancée par les partisans armés d’Aristide qui réclament son retour au pouvoir.La NCHR encourage du même coup le Gouvernement à afficher de la fermeté face aux militants armés Lavalas qui entretiennent la violence à la capitale.

Publicité