Bébé Disparu : Les Parents Lutteront

260

Les parents du bébé disparu à l’Hôpital Général attendent avec impatience les résultats des test d’ADN, qui doivent déterminer la paternité d’un enfant abandonné à Port-au-Prince. En attendant, les parents du bébé ont quitté la maternité, pour occuper une salle de l’administration de l’HUEH. Les parents du bébé disparu fin février à l’hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti, ont quitté, mardi 11 avril, la maternité à la demande des dirigeants de cette institution. « Nous avons agréé cette demande pour favoriser la reprise des activités au niveau du service de la maternité » a fait savoir le couple qui est maintenant logé dans une salle de l’administration du plus grand centre hospitalier public du pays. Selon un oncle du bébé disparu, les autorités haïtienns doivent assumer leurs responsabilités en empêchant la répétition de tels actes à l’HUEH. Les parents de l’enfant se sont déclarés prêt et déterminés à lutter jusqu’à ce qu’ils retrouvent leur bébé. Ils ont indiqué entre autres avoir des doutes sur la possibilité que l’enfant abandonné au centre de santé SODEC soit le leur. L’avocat de Nanoue et de Claudy Zéphir, Me Reynold Georges, a annoncé pour bientôt la publication d’une ordonnance devant déterminer la dernière étape que doit franchir l’affaire. Me Georges s’est déclaré confiant dans la justice haïtienne, qui selon lui, est jusqu’ici sur la bonne voie, dans le cadre de l’enquête ouverte sur le dossier. Parallèlement, la grève des infirmières s’est poursuivie à l’HUEH. Les infirmières qui avaient déclenché le mouvement début mars, pour réclamer l’élargissement d’une collègue arrêtée dans le cadre de l’enquête ouverte sur la disparition du bébé, conditionnent désormais leur retour à de meilleures conditions de travail.

Publicité