Communiqué de Presse du RENO

204

Communiqué de presse du Réseau National d’Observation Electorale (RENO) « Le Réseau National d’Observation Electorale, RENO, tient à exprimer sa profonde préoccupation et inquiétude face au développement du climat d’insécurité et des désordres enregistrés à la capitale ces dernières semaines. Cette situation, caractérisée par des évènements les uns plus graves que les autres ne font que perturber le processus électoral et met en doute la volonté de certains secteurs d’y participer.,p> Les faits préoccupants :- l’assassinat de M. Jean Dominique, Directeur de Radio Haïti Inter et M. Jean Claude Louissaint, gardien de la station le lundi 3 avril 2000. ,p> – L’incendie du bureau de la KID, siège social de l’Espace de Concertation, le samedi 8 avril, suite à la cérémonie funéraire de Jean Dominique. Un groupe d’organisations populaires présentes aux funérailles, avaient ouvertement annoncé leur intention de brûler les bureaux de l’Espace de Concertation. Ces menaces ont été formulées en présence de la police. Soulignons que celle-ci, n’a pas tenté de protéger les locaux identifiés (Espace de Concertation, Radio Vision 2000). Les manifestants, après avoir le mis le feu au local de la KID, se sont rendus à Radio Vision 2000 sur la quelle ils ont lancé des pierres, sans être, à aucun moment, inquiétés par les forces de l’ordre. – L’assassinat de M. Jean Samedy.- L’assassinat d’un policer le samedi 1er avril 2000, à la rue des Front-Forts. – Le double assassinat des membres du MPSN à Petit-Goâve. – Les manifestations violentes organisées les 27, 28 et 29 mars, au Centre ville qui ont entraîné l’incendi du marché de la Croix-des-Bossales. Ces manifestants se réclament du parti Fanmi Lavalas, demandaient le départ du CEP. – L’incendie de la résidence du président du BED de la Grand’Anse (Jérémie), Ernso Saint-Claire. – Menaces anonymes sur des dirigeants politiques, syndicaux et membres de la presse. – Les accusations tenues par les manifestants à l’endroit des membres du secteur privé. Ces faits ne font que confirmer la volonté manifeste de certains secteurs à créer une situation chaotique dans le pays afin de bloquer le processus électoral. Le RENO reconnaît la nécessité d’une étroite collaboration entre le CEP et l’Exécutif main ne comprend pas la création d’une commission de vérification sur le rapport de l’avancement du processus électoral soumis par le CEP, vu que la loi électorale dans son article 1, autoriser cette institution à agir en toute autonomie et indépendance. Le RENO rappelle à l’Exécutif qu’il est de sa responsabilité de créer les conditions adéquates pour la réalisation d’élections libres, honnêtes et transparente. Gesner Jean Philippe, Coordonnateur généra, Lino Boisrond, Conseiller.

Publicité