Chambre des Députés : Le Flou des Travaux

200

A coup de tambour et de trompette, lavalas installait sa majorité parlementaire, c’était le 28 août dernier, deux semaines avant la fermeture constitutionnelle des travaux à la chambre des députés. Rien n’a été fait depuis à ce niveau, faute d’une assemblée nationale devant ouvrir officiellement les travaux. Bilan : formation de 20 commissions de travail. Les accords de prêts de la BID et Banque Mondiale, grande priorité lavalasienne reste toujours dans les tiroirs. Pierre Paul Cotin, président contesté de la chambre des députés n’a qu’à déploré cette inertie. Au niveau du sénat qui siège en permanence, 10 commissions ont été mise sur pied, et depuis deux semaines les grands dossiers de l’heure (augmentation du prix de l’essence, ouverture des classes, phénomène de l’insécurité à Port-au-Prince, situation à l’hôpital général entre autres), alimentent les débats au sénat, mais au stade de commissions, car les sénateurs contestés hésitent, depuis leur installation, à enquêter sur ces questions auprès de l’exécutif. On évite au mieux également d’inviter les responsables concernés au fin d’explication, encore moins le premier ministre Alexis, à présenter sa déclaration de politique générale. Notons cependant une visite de courtoisie rendue au Chef du Gouvernement, au cours de laquelle Jacques Edouard Alexis a présenté son plan d’intervention au président des deux chambres, qui n’en révèle rien jusqu’à date. Combien sera dépensé dans le cadre de quoi par qui et ou. La presse, le public n’en sait rien du moins pour le moment.Le Président du Sénat Yvon Neptune, s’apprête à réunir les deux chambres en assemblée nationale ce lundi 11 septembre. Il s’agit constitutionnellement de fermer les travaux qui n’ont pas démarré d’ailleurs à la chambre des députés. Aucun bilan n’a été évoqué en cette occasion, sinon la formation de 30 commissions parlementaires.

Publicité