Colère chez les membres des coopératives à Jacmel qui réclament une rencontre avec le président Aristide

252

Les sociétaires des coopératives d’épargne et de crédit de Jacmel sont en colère suite à la fermeture de plusieurs de ces entreprises et la fuite de leurs dirigeants. Les sociétaires réclament l’intervention des plus hautes autorités du pays pour qu’ils puissent récupérer leur argent. Dans les déclarations faites dans la presse, ces victimes souhaitent une rencontre avec le président Jean Bertrand Aristide sur le dossier. Pour sa part, le directeur du Conseil National des Coopératives (CNC), Henriot Pétiote , lance un appel au calme à l’endroit des sociétaires de Jacmel. M. Pétiote annonce que le gouvernement planche très sérieusement sur cette question. La semaine dernière des sociétaires de Jacmel avaient saccagé certains des bureaux des coopératives qui ont mis un terme à leurs opérations sans aucune explication à la clientèle. Pour sa part, le président Jean Bertrand Aristide avait mis en garde les sociétaires victimes d’escroquerie contre toute manifestation avec casse dans le pays. Le chef de l’Etat à qui ces déposants reprochent une certaine inaction avait indiqué qu’il ne comptait pas céder à la pression et avait annoncé certaines mesures conservatoires telles l’interdiction de départ à l’encontre des propriétaires de coopératives. Le mouvement coopératif fortement supporté par le président de la République connait des moments difficiles depuis plusieurs mois . Plusieurs coopératives d’épargne et de crédit ont fermé leurs portes et leurs propriétaires se sont volatilisés avec les fonds des déposants.

Publicité