Consensus pour un Sénat moins encombrant

388

Les acteurs politiques haïtiens ont convenu de manière tacite de ne plus supprimer le Sénat de la configuration politique en débat.
Le ministre en charge des affaires électorales, M. Mathias Pierre, a révélé que des dizaines de partis politiques ont plaidé pour le maintien du Sénat.


Le plaidoyer se poursuit et les rapports des consultations avec les associations permettront de définir les contours du Parlement.
Le chef de l’état aurait lui-même accepté de satisfaire les revendications des partis politiques.


Le prochain Sénat sera un modèle réduit avec probablement un tiers des membres actuels.
Le Sénat et la chambre des députés ne pourront que contrôler l’action gouvernementale mais n’auront aucun rôle dans là formation du gouvernement.


Un sénat avec moins de législateurs et moins de pouvoirs est moins puissante.
C’est peut être la clé d’un sénat moins encombrant envisagé dans le projet de nouvelle constitution.

LLM / radio Métropole Haïti