Création du Parlement des femmes

193

Des femmes du monde entier ont mis sur pied le Parlement des Femmes , le vendredi 8 mars 2002 à l’occasion de la journée internationale de la Femme . La réunion s’est déroulée à Bruxelles ( Belgique ) et ce nouvel instrument se propose de dynamiser le combat des femmes en faveur du respect de leurs droits , a annoncé la militante féministe haitienne , Magalie Marcelin de l’Organisation  » Kay Fanm » . En Haiti , pour l’occasion, un groupe d’hommes et de femmes venus de la Saline , du quartier Fortouron notamment a dénoncé des viols perpétrés par des bandits de la zone . Ces résidents de la Saline affirment avoir fui leur quartier depuis le mois de novembre pour échapper, disent-ils, aux violences de ces individus . Ils ont cité les noms des puissants chefs d’Organisations Populaires (OP) Ronald et Franco Camille dans ces exactions . Ces femmes qui se disent victimes de viol étaient venues au Champ de Mars pour demander aux autorités compétentes de mettre fin à leur calvaire . Les associations féministes haitiennes ont lancé une grande mobilisation pour défendre les droits des femmes autour du thème “ Expression de Femmes , un Défi Quotidien pour la Survie d’Haiti “. Le coup d’envoi a été donné avec un grand rassemblement le vendredi 8 mars au Champ de Mars marqué par des témoignages de femmes . Elles étaient plusieurs centaines à plaider en faveur d’une société plus juste avec la participation des femmes. La mobilisation des femmes se poursuivra jusqu’au 3 avril avec une exposition de photos et images et regards de Femmes , de projection de films réalisés par des femmes, d’une visite au Fort National où des femmes sont détenues , des conférences-débats et des spectacles sur l’initiative des organisations « Enfofanm » ,  » Fanm Yo La » , « Sofa  » et  » Kay Fanm « . Le président de la République , Jean Bertrand Aristide, a célébré la journée mondiale de la femme par une visite au Lycée des Jeunes Filles . Le chef de l’Etat qui était accompagné de son épouse, Mildred Trouillot , a , au nom des hommes , demandé pardon aux femmes pour les torts subis. M. Aristide a prôné de nouvelles relations entre hommes et femmes pour l’avancement de la société. Pour sa part, la première dame a salué le travail réalisé par les femmes dans la vie quotidienne . Mildred Trouillot Aristide estime qu’il faut renforcer le dialogue entre les femmes dans la communauté.

Publicité