Création d’un parti politique issu du secteur patronal

126

Le secteur privé entre officiellement en scène avec la constitution d’un parti politique: le Parti Libéral à tendance conservatrice. L’annonce a été faite à Oslo en Norvège à l’occasion d’un colloque sur la transition politique organisé par l’ISPOS, cette semaine. L’un des responsables du Parti Libéral qui participe à ces assises, Frandley Denis Julien, ancien dirigeant de l’Initiative Citoyenne, a révélé l’information à l’ouverture de la session, le mardi 24 août 2004. Parmi les dirigeants de cette nouvelle formation, les hommes d’ affaires, Michaël Madsen et Michel Géhy et l’agronome Jean André Victor. M. Julien qui a indiqué que le Parti Libéral sera présent aux prochaines élections de 2005 précise que cette formation politique prône le libéralisme économique. Selon le chroniqueur économique de Radio Métropole, Kesner Pharel qui participe à ce colloque, l’ancien responsable de l’organisation de jeunes basés au Cap-Haïtien a plaidé en faveur de l’investissement privé et soutenu qu’il était temps qu’un parti exprime clairement les vues du secteur des affaires. Cette annonce a créé la surprise à cette session de travail dans la perspective des élections générales de l’an prochain à laquelle participent les représentants des partis et groupements politiques tels Fanmi Lavalas et la Convergence Démocratique, d’organisations de la Société Civile et des Eglises. Lors de l’atelier de mardi, les dirigeants norvégiens ont invité les Guatémaltèques, sous l’oeil vigilant des Dominicains, à partager avec Haïti leur expérience de la paix après une longue période de guerre civile. La session de travail s’achève ce week-end.