Crise à la Faculté d’Ethnologie

321

Des étudiants de la Faculté d’Ethnologie ont eu un début d’échauffourée à coup de jets de pierres devant les locaux de l’établissement universitaire , le lundi 25 février 2002 . A l’origine de l’incident, la reprise des cours avec l’actuel Décanat. Le doyen contesté, Yves Dorestal, accuse les étudiants qui veulent son départ de travailler pour le compte d’un autre membre du Décanat, Jean Emmanuel Eloi. Les étudiants qui ont fermé les portes de la faculté depuis le mercredi 20 février dernier réclament la démission de l’ensemble des membres du Décanat accusés de mauvaise gestion et de pratiquer la corruption. Le groupe de contestataires affirme avoir adressé une correspondance au Rectorat pour lui faire part de son rejet de l’actuel conseil de direction de la Faculté d’Ethnologie. La Faculté d’Ethnologie n’est pas la seule à être confrontée à une crise notamment sur le plan structurel . D’autres facultés telles l’ Institut National de Gestion des Hautes Etudes Internationales ( INAGHEI) , la Faculté des Sciences Humaines et l’Ecole Normale Supérieure font face à beaucoup de difficultés. Le Rectorat qui s’est conscient de la délicatesse du problème se plaint toujours de contraintes budgétaires.

Publicité