De nombreux migrants haïtiens sont prêts à tout pour fuir leur pays

367

De nombreux migrants haïtiens sont prêts à tout pour fuir leur pays,  devenu un enfer pour ses fils. La nouvelle fenêtre vers les États Unis,  la terre promise, est le Nicaragua.  Des étudiants, des professionnels ainsi que des entrepreneurs s’engouffrent, chaque jour,  dans des charters à destination du Nicaragua. Accessible sans visa le Nicaragua , est la première étape d’un transit vers le rêve américain.

Le week-end écoulé 28 vols ont été enregistrés à l’aéroport international Toussaint Louverture. Ce sont plus de 4000 personnes qui ont fui le pays en 48 heures. 

Les migrants dépensent jusqu’à 4000 dollars américains pour le voyage jusqu’au Mexique.  Les plus chanceux atteignent les États Unis en moins de 72 heures grâce au programme Humanitarian Parole. 

Même si les autorités haitiennes n’ont pas fourni de détails sur le nombre de migrants ayant quitté le pays à partir des aéroports de Port-au-Prince et du Cap Haïtien,  il est évident qu’ils sont plusieurs dizaines de milliers.

Des médecins,  des enseignants, des policiers, des étudiants, n’ont plus d’espoir en leur pays miné par la violence des gangs.

Le flux de migrants ne diminue pas, chaque jour des centaines de candidats au départ sont massés à l’aéroport Toussaint l’ouverture. <br><br> LLM / radio Métropole Haïti 

Publicité