Démission d’un conseiller électoral

165

Le conseiller électoral Ricardo Augustin, trésorier du Conseil Electoral Provisoire (CEP), a présenté hier sa démission au chef de l’état. Dans une correspondance au président Michel Martelly, le représentant de l’église Catholique s’est gardé de révéler les motifs de son départ. Le CEP décrié est la cible des critiques des acteurs politiques et des divers secteurs de la société civile. La correspondance de M. Augustin est datée du 5 janvier, date a laquelle les conseillers électoraux et le chef de l’état avaient eu une importante séance de travail au Palais National.A l’issue de cette rencontre les conseillers électoraux avaient indiqué qu’ils pourraient réaliser le second tour de la présidentielle le 24 janvier 2016. Avant la rencontre les conseillers électoraux avaient assuré que les conditions n’étaient pas réunies puisqu’ils n’avaient pas pris connaissance du rapport de la commission d’évaluation électorale. La correspondance de trois paragraphes ne fait aucune allusion à la crise électorale, M. Augustin se contente de souligner qu’il a été heureux de servir son pays. Il s’agit du deuxième conseiller électoral à avoir abandonné le CEP de Pierre Louis Opont.Après le premier tour des législatives, Néhémie Joseph avait démissionné. Il avait été remplacé par Carline Viergelin, représentant du secteur vodou. Le départ de Ricardo Augustin intervient tandis que le Conseil Electoral s’évertue à livrer les certificats d’élection aux candidats élus lors du scrutin contesté du 25 octobre 2015. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité