Démission surprise de Bernard Degraff a l’ONA

72

La démission de Bernard Degraff a la direction de l’Office Nationale Assurance Vieillesse (ONA) est constitue une l’une des décisions les plus surprenantes de ces dernières années.Alors qu’il avait traversé sans encombre deux mois de crise, M. Degraff était parvenu 3 jours avant sa démission à ramener le calme au sein de cet important organisme social. Dans ses dernières interventions dans les medias M. Degraff avait rejeté les accusations de corruption et de gabegies administratives portées à son encontre par les employés.Il avait expliqué que les audits des deux précédentes années fiscales avaient confirmé une bonne gestion des fonds. Le départ de Degraff et l’accès à des prêts constituaient les principales revendications des employés de l’ONA dans plusieurs régions du pays.Lundi dernier tous les employés étaient à leurs postes. Les chefs de file du mouvement de contestation avaient indiqué que leurs revendications avaient été satisfaites par le directeur général. Entre temps le Conseil d’administration des organismes social avait recommandé une enquête sur les revendications des employés. Plusieurs sénateurs avaient également réclamé la révocation de M. Degraff qu’ils accusaient de mauvaise gestion. Dans sa lettre de démission M. Degraff soutient que son départ est motivé par des « convenances personnelles ». » Suite aux agitations qui ont récemment perturbé la bonne marche de l’Office national d’assurance-vieillesse dont vous m’avez confié la charge depuis le 27 octobre, je suis heureux de vous annoncer que j’ai ramené les activités à un climat serein au sein de l’institution qui fonctionne aujourd’hui sur une base régulière », indique M. Degraff remerciant le chef de l’État pour la confiance placée en lui. Le surprenant départ de Degraff permet l’entrée en scène de l’ex président du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP), Emmanuel Menard.Récemment mis à pied dans le cadre de l’application de l’Accord d’El Rancho, M. Menard sera secondé dans ses nouvelles fonctions par Eslhomme Raymond. LLM / radio Métropole Haïti