Des activités sismiques toujours intenses en Haïti

280

14 ans après la catastrophe qui avait coûté la vie à plus de 300 000 personnes, les activités sismiques se sont intensifiées sur le territoire haïtien.  L’unité technique sismique, du Bureau des Mines et de L’énergie (BME) a relevé plus de 828 séismes d’intensité faible ou modérée en 2023. 

Les  secousses telluriques les plus élevées (5.5 sur l’échelle de Richter) ont été enregistrées à l’extrême nord Ouest à Mole Saint Nicolas et à l’extrême sud ouest à Abricot. Toutefois près des 90% des séismes étaient inférieures à 3 sur l’échelle de Richter.

En raison de la faiblesse de l’Etat les autorités municipales peinent à faire respecter les prescrits du nouveau code de construction du bâtiment édité par le ministère des travaux publics transport et Communication (MTPTC).
Les troubles socio-politiques ont empêché le fonctionnement normales des institutions entraînant un retard dans la réalisation des projets.

En dépit du lancement du projet,  le chantier du Palais National n’a toujours pas été lancé.
Des milliers de sinistrés du violent séisme du 12 janvier 2010 sont invisibles,  les déplacés de la guerre des gangs étant devenus prioritaires.


Les églises s’evertuent à conserver la mémoire de la catastrophe en organisant des réunions de prières. Il s’agit d’exprimer sa gratitude à l’égard de Dieu, qui seul a pu secourir les haïtiens lors de l’effondrement de l’État. 

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité