Des économistes tirent la sonette d’alarme pour le taux de change

564

De nombreux économistes tirent la sonette d’alarme sur la détérioration de l’économie liée au pourrissement de la crise.
La dégringolade de la gourde devrait s’intensifier en raison du départ des bénéficiaires du programme humanitarian parole.
C’est à la fois une fuite des cerveaux et des capitaux, déplorent ces économiste alertant sur les conséquences néfastes de cette hémorragie de matières grises.

Des experts signalent que chaque bénéficiaire pourrait quitter le pays avec 5 000 dollars américains en poche.
La fuite des capitaux pourrait atteindre 500 millions de dollars.


Pour éviter un effondrement de l’économie, les experts recommandent le recours au transfert de fonds. Les bénéficiaires du programme humanitarian paeole peuvent via les banques transmettre les ressources aux sponsors.


Dans le même temps des spécialistes encouragent les opérateurs économiques à éviter le paiement en cash et à utiliser d’autres transactions financières.
Le paiement via le spih serait très intéressant et permettrait d’éviter les pertes liées au taux de change de la gourde.


Un responsable de la BRH à révélé que les autorités monétaires envisagent de réduire les frais sur le spih afin de favoriser son utilisation.
La crise politique peut entraîner une grave crise économique. Les opérateurs économiques haïtiens sont confrontés à de grandes difficultés pour obtenir le dollar indispensable pour l’importation.


Les activités touristiques qui peuvent favoriser un afflue de dollars sont paralisées depuis plusieurs mois.

LLM / Métropole Haïti

Publicité