Des gangs lancent un assaut contre le centre administratif

303
Des membres de gangs haïtiens se rassemblent dans les rues de Laboule après une offensive violente.
Des membres de gangs haïtiens sont aperçus dans les rues de Laboule, témoignant de l'instabilité croissante dans la région suite à l'attaque du 18 mars 2024.

Le Centre ville de Port-au-Prince était transformé en champ de bataille à la mi journée. Des individus armés ont lancé des assauts simultanés contre des sous commissariats et des organismes publics.

Selon les témoignages des habitants, le sous-commissariat du Portail Léogane était sous le contrôle des bandits, cherchant à prendre le contrôle de l’hôpital général et du sous-commissariat de Poste Marchand.

Les forces de l’ordre ont été mobilisées pour affronter les assaillants dans les artères désertes de la capitale. De nombreux résidents ont fui les quartiers du marché Salomon, de Magloire Ambroise, de l’avenue Christophe et Jean Paul II.

Le chef de gang, Jimmy Cerisier, aurait revendiqué cette offensive. Le gouvernement n’a pas encore réagi à cette attaque perpétrée par les gangs regroupés au sein du G 9.

Cette situation critique souligne la nécessité d’une réponse rapide des autorités pour rétablir l’ordre et la sécurité dans la ville. Les résidents sont appelés à rester vigilants et à suivre les consignes des forces de l’ordre pour assurer leur propre sécurité.


LLM / radio Métropole Haïti

Publicité