Des gangs ont pris d’assaut un centre carcéral et ont permis l’évasion de plus de 3900  détenus

174

Des bandits ont pris d’assaut le pénitencier national de Port-au-Prince et ont permis l’évasion d’un certain nombre de détenus.

Sur un total de 4000 prisonniers, plus de 3900 se sont évadés du plus grand centre carcéral du pays, grâce à l’aide des bandits qui ont coordonné l’attaque.

Les colombiens accusés dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse n’ont pas pris la fuite ainsi que l’ancien député Cholzer Chancy  et  Joseph Felix badio entre autres.

Des détenus connus  comme  Marcelin Myrtil, alias Arab , Bout janjan, Dimitri Herard, Ze, Ti Greg, Djouma , Clifford Brandt entre autres se sont échappés de la prison .

Parallèlement le Gouvernement a  salué dans un communiqué  le courage des policiers haïtiens qui ont tenté de repousser l’assaut des gangs criminels contre le pénitencier national et la prison de Croix des Bouquets dans la nuit du 2 au 3 mars écoulé.

« Nos policiers, sur le théâtre de plusieurs opérations face aux déchaînements de criminels  lourdement armés voulant à tout prix libérer des personnes gardées, notamment pour des faits de kidnapping, de meurtres et d’autres infractions graves et n’hésitant pas à exécuter des civils, incendier et piller des biens publics et privés, à la faveur de connivences diverses,  ne sont pas parvenus à empêcher les bandits de faire sortir un grand nombre de prisonniers », peut-on lire dans ce communiqué

Selon les autorités haïtiennes, cet assaut contre ces centres carcéraux a fait plusieurs blessés parmi les prisonniers et le personnel de l’Administration pénitentiaire.

La Gouvernement a remercié la population pour son calme,  malgré les moments très difficiles, lui demande d’être prudente et de continuer de soutenir la Police nationale qui mettra tout en œuvre pour traquer les prisonniers en fuite, arrêter les responsables de ces actes criminels et leurs complices pour un retour à l’ordre public.

Publicité