Des milliers d’haitiens tenaillés par la faim

582
Demonstrators participate in an anti-government protest in Port-au-Prince, Haiti, February 12, 2019. REUTERS/Jeanty Junior Augustin

Tenaillés par la faim des milliers d’haitiens étaient descendus dans les rues cette semaine pour réclamer la baisse des prix des produits de premières nécessités et la baisse du taux de change.
À Miragoane (Nippes) et Petit Goave (Ouest) notamment c’est l’insécurité alimentaire qui constitue la principale préoccupation.


Des milliers de résidents de ces villes sont descendus dans les rues avec leurs assiettes et cuillères pour prouver qu’ils ne peuvent se nourrir à cause de la hausse des prix des produits alimentaires. Les prix ont augmenté de manière exponentiel.


Les habitants de Miragoane et Petit Goave subissent en plus de l’inflation les conséquences du blocus de Martissant. Si les fusillades ont diminué c’est parce que les bandits de Grand Ravine et Village de Dieu ont imposé une lourde taxe aux transporteurs. Les prix des droits de passage sont répercutés sur les consommateurs.


Les haïtiens qui ont faim veulent en découdre avec le gouvernement et les élites économiques qu’ils considèrent comme complices de la pauperisation accélérée de la population.
Pour les citoyens il existe des spéculations de certains opérateurs économiques sur le dollar et une politique de laisser faire du gouvernement.
Rappelant la solution provisoire de 2020, les citoyens exigent une baisse des prix des produits qui s’inscrit dans la durée.


De nombreux citoyens exigent la poursuite de la mobilisation pour forcer les autorités à améliorer les conditions de vies de la majorité de la population.

LLM / Métropole Haïti

Publicité