Disparition de deux (2) membres de l’Opposition : le KID écrit au directeur général de la police

213

Le parti Konvansyon Inite Demokratik (KID) , dirigé par Evans Paul, continue d’exprimer ses inquiétudes sur le sort de deux (2) de ses militants , Jean Latouche et David Barjon ,arrêtés le 14 octobre 2002 à Port-au-Prince . Dans une lettre en date du 23 octobre adressée au directeur général de la Police Nationale d’Haiti (PNH) , Jean Nesly Lucien , le KID dénonce cette arrestation qui aurait été fait  » sans mandat  » et sans  » flagrant délit  » à Delmas 4 et dit s’inquiéter du fait que les parents de Messieurs Latouche et Barjon n’arrivent toujours pas à retracer leur lieu de détention . Dans cette correspondance signée par le secrétaire exécutif, Francisco Alcide et approuvée par le secrétaire général, Evans Paul , ce parti de l’Opposition cite le nom d’un policier qui aurait participé à l’arrestation et amené de force les militants  » à bord d’un véhicule de type Pick-Up , double cabine , couleur blanche , immatriculé au # 2128 Police Ouest » . Le KID réclame la libération de ses membres et en profite pour attirer l’attention du numéro 1 de la police sur le cas de Vanel Pierre et Patrick Jonaïs- deux (2) autres militants – arrêtés depuis le 10 juin 2001 à Delmas 27 dont le parti est sans nouvelle depuis . Cette formation de l’Opposition poursuit qu’un autre membre , Sévère Joseph , arrêté en octobre 2001 à Plaisance dans le Nord a été battu à mort au commissariat de cette ville sans qu’aucune sanction ne soit appliquée à l’encontre des auteurs du forfait . Le KID conclut sa lettre en demandant à Jean Nesly Lucien si la PNH a une mission spéciale pour l’anéantir ou encore si c’est de cette manière que les prochaines élections se préparent . Jusqu’ici, la police s’est gardée de faire des commentaires sur le cas des militants du KID , arrêtés dans la région de Delmas le 14 octobre dernier .

Publicité