Dossier restitution : Gérard Latortue préconise la formation d’une commission

1083

A 88 ans on peut dire que l’ancien premier ministre de transition Gérard Latortue a encore bon pied, bon oeil.
Il n’a donc pas hésiter à mettre les choses au clair, ce vendredi matin durant la rubrique le Point de Radio Métropole, concernant l’éventualité d’une restitution :  » En aucun cas je n’ai renoncé à ce dossier lors de ma rencontre avec le président français Jacques Chirac. Les Français sont tout à fait favorables à une forme de réparation envers Haïti. Mais la confiance ne règne pas en raison de la corruption et du risque de détournement des fonds. »
Pour l’ancien chef de gouvernement entre 2004 et 2006, il est nécessaire de faire les choses dans les formes :
 » Nous devrions former un comité d’experts qui formulera une demande de réparation basée sur le financement de projets utiles pour le pays. La réparation n’est pas notre argent, elle est un don du passé pour moderniser durablement notre pays dans tous les domaines. »
Mais l’ancien haut fonctionnaire de l’ONU se montre réaliste :
« Haïti a perdu beaucoup de sa crédibilité, à juste titre. Notre réputation de pays corrompu, y est pour beaucoup. »
A presque 90 ans, l’ancien premier ministre Latortue se permet encore de rêver pour son pays, de ponts, d’écoles techniques, d’universités, de canaux d’irrigations et même au symbole d’une « Savane désolée » devenue fertile grâce aux réparations.

AL/Radio Métropole