Enomy Germain relativise les performances du fisc

532

L’économiste M. Enomy Germain, recadre les autorités fiscales haitiennes en rectifiant le tir sur les statistiques de l’année 2022.
Il relativise les performances de la Direction générale des Impôts (DGI) et de l’Administration Générale des Douanes (AGD) faisant valoir que la performance ne peut seule expliquer la collecte de plus de 10 milliards de gourdes par la douane.
D’autres paramètres doivent être mis en lumière pour expliquer les hausses des recettes.
M. Germain attire l’attention sur l’inflation des prix sur le marché international qui a entrainé une hausse des recettes de la Douane. C’est ce qui explique que les importations ont diminué en volume mais ont augmenté en valeur ajoute t-il.


De plus l’économiste juge que la hausse du taux de change de la gourde a également provoqué une hausse des frais perçus en gourde.
Une analyse en profondeur permet de faire la lumière sur ce qui semble être anormal.
Toutefois M. Germain admet que des dispositions visant le renforcement de l’institution douanière ont facilité une hausse des perceptions.


Par ailleurs M. Germain conteste les commentaires relatives à un surplus dans la collecte des taxes et redevances par la DGI. Il précise que le fisc a accusé un manque à gagner de plus de 5 milliards de gourdes pour l’année écoulée puisque les prévisions étaient de 67 milliards de gourdes .
Il rappelle que les prévisions de recettes sont inscrites dsns le budget de la République.

LLM / Métropole Haïti

Publicité