Éric Jean Baptiste ne vise pas la Primature

128

L’homme d’affaires, Éric Jean Baptiste, écarte toute possibilité d’assumer la charge de Premier Ministre dans la conjoncture actuelle. L’ex candidat à la Présidence n’est pas effrayé par l’ampleur de la tâche du futur chef de la Primature mais par les éventuels représailles politiques des parlementaires. Il juge que les parlementaires n’accorderont jamais de décharge à un ancien officiel. Il en veut pour preuve le refus systématique des législateurs d’accorder décharge de leurs fonctions aux anciens ministres et Premier Ministres au cours des 20 dernières années. Refusant d’hypothéquer ses chances d’accéder à la Présidence, M. Jean Baptiste a convenu de faire profil bas dans les consultations politiques. Si j’assume la fonction de Premier Ministre mes biens seront grevés d’hypothèque et je ne pourrai pas réaliser certaines transactions financières, explique t-il. Pour changer la donne et permettre au pays de bénéficier de la compétence de tous ses fils, M. Jean Baptiste, impliqué dans le secteur de l’immobilier et des jeux de hasard, recommande un changement de constitution. Il prône l’élaboration d’une nouvelle constitution arguant que la constitution de 1987 amendée est une source d’instabilité. De plus il juge indispensable le changement de régime politique pour que le chef de l’état, qui a obtenu le vote populaire, ne soit pas entravé par le Premier Ministre dans le cadre de sa stratégie de concrétisation de ses promesses. Plusieurs autres personnalités sont effrayées par la perte de leur droits politiques en accédant à des fonctions d’ordonnateur ou de comptable des deniers publics. D’autres personnalités ayant occuper des portes feuilles ministériels sont écartées des négociations en vue de la désignation d’un nouveau chef de gouvernement. M. Jean Baptiste recommande que l’analyse et l’octroi du certificat de décharge soit attribuée à une institution technique.Actuellement l’analyse de la gestion des directeurs généraux est réalisée par la Cour Suoérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA). LLM / radio Métropole Haïti