Les consequences des emeutes se font sentir, le programme national de cantine scolaire suspendu

120

Le programme national de cantine scolaire est suspendu temporairement après les événements survenus les 6 et 7 juillet dernier. C’est ce qu’a révélé le directeur général du Fonds d’Assistance Economique et Sociale(FAES). Lors de la 50e édition des lundis de la presse, Charles Ernst Chatelier a fait savoir qu’au total 10 camions appartenant au FAES ont été vandalisés et incendiés sur la cour du PNCS. Toutefois, des dispositions sont déjà prises en vue de reprendre ce programme dans les meilleurs délais, rassure le responsable. En effet, cela fait plus de 3 semaines depuis que la population concernée par ce programme ne reçoit plus son plat chaud quotidien. C’est entre autres l’une des conséquences des événements survenus dans la capitale haïtienne les 6 et 7 juillet dernier, car même le programme national de cantine scolaire n’a pas été épargnéLes matériels du FAES entreposés au local du PNCS dans la zone de Gérald Bataille en ont aussi fait les frais. Ce que déplore le directeur général du fonds d’assistance économique et sociale. Pour lui, c’est une énorme perte pour l’Etat haïtien meme si aucune evaluation exhaustive n’a encore eu lieu. Une équipe est en train de travailler là-dessus, a-t-il fait remarquer. D’apres Monsieur Chatelier, les emeutes violentes ont tout changé au moment où le fonds d’assistance économique et sociale s’est donné pour objectif d’atteindre plus de 100 mille personnes. Mais le FAES n’entend pas rester les bras croisés. Des dispositions sont déjà prises en vue de reprendre ce programme. Des instructions claires ont été passées en ce sens par le président Jovenel Moise, explique, le directeur général. A noter que 229 mille plats chauds ont été distribués gratuitement sur tout le territoire national d’octobre 2017 à juin 2018, selon des chiffres communiqués par le FAES. Aucune date n’est encore fixée pour la reprise du programme cantine Mobile. GEA/ Radio métropole Haiti