Extradition du chef historique des 400 mawozos vers les Etats unis

354

Germine Joly alias « Yonyon », chef historique du gang des 400 mawozo a été extradé mardi vers les Etats unis.
Il devra y répondre des accusations de « complot et violation de la loi américaine sur la réforme du contrôle des exportations et de contrebande à partir des États-Unis, d’importation illégale d’armes de guerre et d’enlèvement, suivi de séquestration contre rançon, de citoyens américains ».
Cette extradition fait suite à un mandat international émis par un tribunal du District de Columbia.
Détenu depuis 2015, d’abord à la prison civile de la Croix des Bouquets, puis à celle de Port au Prince, « Yonyon », restait en contact téléphonique avec le gang des 400 mawozo depuis sa cellule, alors que sur le terrain il avait été remplacé par Joseph Wilson alias « Lanmo Sanjou ».
A noter que cette extradition intervient dans un contexte d’intensification des affrontements entre gangs rivaux à la Croix-des-Bouquets, Tabarre et Cité Soleil. Il semblerait que les 400 mawozo se soient lancés dans une véritable guerre pour prendre le contrôle total de l’entrée nord de la capitale.
Il faut rappeler par ailleurs, que ce gang est à l’origine de l’enlèvement le 16 octobre 2021, de 17 missionnaires dont 16 de nationalité américaine qui n’ont recouvré la liberté que le 16 décembre suivant.
Des contacts de ce groupe armé ont également été arrêtés au cours de même mois d’octobre 2021 en Floride. Ils sont suspectés d’avoir acheté des armes au profit du gang de la Croix des Bouquets.
Yonyon a été remis par la PNH à des agents fédéraux et embarqué à bord d’un vol spécial à destination des Etats unis, mardi en début d’après-midi.

AL/Radio Métropole