Fausse pénurie mais vrai marché noir de carburant

308

Il vaut mieux ne pas se rendre dans les stations à essence si on veut vraiement acheter du gasoil ou de la gazoline.
Il y a une grande quantité de carburant disponible sur le marché informel toutefois les prix sont multipliés par 4.


Les stations, devancées par les marchands ambulants, ne reçoivent plus une goutte d’hydrocarbures.


Par quel moyen le réseau de distribution a été modifié ? Nul ne sait.
Les responsables du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) accusent les transporteurs de produits pétroliers d’entretenir la pénurie artificielle.


Les ministres et le chef de la Police ont confirmé que les forces de l’ordre ont établi un couloir de sécurité pour les camions citernes s’approvisionnant au terminal de Varreux.


Comme d’habitude le gouvernement assure qu’il n’est en rien responsable de la pénurie.
Ils en veulent pour preuve les camions remplis de sacs de riz et d’autres produits alimentaires qui ont pu quitter le terminal de Varreux.


Les forces de l’ordre assurent qu’ils ont pu repousser les bandits qui ne peuvent plus attaquer les camions de marchandises.


Le carburant est disponible mais inaccessible aux automobilistes dans les circuits réguliers.
C’est le marché noir qui s’est installé et se renforce sur l’ensemble du territoire.

LLM / Métropole Haïti