« Faux kidnapping », nouveau phénomène d’insécurité à Port-au-Prince

139

La Police nationale d’Haïti (PNH) a dénoncé mercredi lors de son point de presse hebdomadaire le phénomène des « faux kidnapping » qui tend à s’étendre dans la région métropolitaine. « Des gens se font enlever par leur propre réseau de kidnapping pour soutirer de l’argent de leurs proches », a révélé à la presse la porte-parole de la PNH, Gessie Cameau Coicou. La Direction centrale de la police judiciaire est au courant de plusieurs cas de « faux kidnapping », a-t-elle indiqué précisant que dans ce cas et les kidnappeurs et les kidnappés auront la même sanction,c’est-à-dire, la prison à vie. « Le kidnapping n’est pas un jeu, c’est un acte criminel puni par la loi. Et ceux-là qui commettent ce genre de crime seront punis conformément à la loi », a-t-elle ajouté. Par ailleurs, Gessie Cameau Coicou a réitéré la volonté de la PNH à retrouver les auteurs de l’assassinat du journaliste Jacques Roche qui avait été enlevé puis exécuté par des bandits à Delmas (Commune de Port-au-Prince) en juillet dernier. Toutefois, la porte-parole de la Police s’est gardée de commenter certaines informations relatives à ce dossier. Néanmoins, elle a donné la garantie que ce meurtre ne restera pas impuni ainsi que tous les autres crimes perpétrés par les bandits opérant à la capitale.