Processus d’inscription des partis politiques, le CEP crie au bourrage des listes

132

Plus de 45 partis politiques haïtiens risquent de ne pas pouvoir participer aux prochaines élections pour avoir présenté des listes de membres fictifs. Sur 56 partis politiques inscrits au Conseil électoral provisoire (CEP) seuls 9 ont réussi à présenter les cinq mille exigés par le CEP, a révélé le secrétaire général de l’institution électorale, Rosemond Pradel. M. Pradel a indiqué que ces partis ont jusqu’au 30 juillet 2005 pour compléter leurs listes. Le porte-parole du Cep qui s’est gardé de qualifier de tentative de fraude les agissements de ces partis crie au «bourrage de liste». Le Cep n’a pas encore entamé des discussions pour définir une position par rapport à ces formations politiques, a fait savoir Rosemond Pradel. Le secrétaire général du Conseil indique que ce comportement pourrait avoir des incidences néfastes sur le calendrier électoral. Un bref délai est accordé aux partis politiques concernés pour régulariser leur situation. Dans ce contexte délicat pour les partis politiques, seule la formule de coalition pourrait arranger les choses, fait remarquer le porte-parole du Conseil électoral provisoire. Pour une innovation, la présentation des cinq millle membres semble constituer une épine au pied de plusieurs dirigeants politiques.