Fin de la mission d’information de la délégation de la CIDH

214

La délégation de la Commission Interaméricaine des Droits Humains met fin à sa mission d’information de 48 heures, ce vendredi 22 février 2002. La Commission s’est entretenue, le jeudi 21 février, avec les représentants des organismes de droits humains, du Centre pour la Libre Entreprise et la Démocratie (CLED) et de l’Opposition. Ces secteurs ont fait part de leur préoccupation face à la détérioration de la situation socio-économique. A la Commission interamécaine des droits de l’homme, le CLED a présenté la situation globale d’un pays à l’économie dégradée. Haïti fait face au départ pour l’étranger de ses fils, explique le porte-parole du CLED, Pierre Emile Rouzier qui a fait état des préoccupations du secteur des affaires . M. Rouzier a également exprimé ses inquiétudes par rapport aux conséquences des évènements du 17 décembre 2001 qui , à son avis, sont l’aboutissement d’un ensemble de frustrations. Pour sa part , l’Opposition a indiqué aux membres de la délégation , Raquel Alexandra Poitevien Cabral et Débora Benchoam, qu’elle était attachée aux recommandations de la résolution du 15 janvier 2002 de l’Organisation des Etats Américains (OEA) dans la perspective d’une solution à la crise. L’un des responsable de la Convergence Démocratique , Victor Benoit, a souligné , au cours de la rencontre, l’importance des dégats causés par les partisans de Lavalas le 17 décembre 2001 à l’Opposition et à la presse . La résolution du 15 janvier 2002 de l’OEA avait reconnu notamment l’impossibilité de poursuivre les négociations dans un tel contexte et réclamé une enquête indépendante sur les évènements du 17 décembre de même que la punition des auteurs de ces troubles. Ce document prévoit également l’arrivée d’une mission de la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme ( CIDH). A leur retour à Washington , les spécialistes des droits humains vont soumettre un rapport servant de base au déploiement de la mission de la CIDH.

Publicité