Forte hausse des prix dans plusieurs communes

139

Les violences des gangs ont provoqué une hausse de 23 % des prix des produits de premières nécessités dans la péninsule sud selon un rapport du Programme Alimentaire Mondial (PAM). Il s’agit de la conséquence directe des violences à Mariani. 
60% des commerçants font état de forte hausse des prix des denrées notamment les céréales et les légumes. Les entrepreneurs ne disposent de stock que pour 8 jours.
À Carrefour la situation n’est pas meilleure.  Les carrefourois sont assiégés au nord par Martissant et au sud par Mariani. Les prix de tous les produits sont en hausse notamment le sucre et la farine. On note ce mardi 22 janvier 2024 un rencherissement du prix du pain.
Les marchés publics de Bizoton étaient désespérément vides suite aux accrochages du week-end écoulé entre des individus armés et les forces de l’ordre.
Très peu de véhicules sont remarqués dans les rues à partir de Diquini.  Les établissements scolaires sont fermés  par crainte d’une reprise des violences. De nombreux habitants de Bizoton ont abandonné leur quartier redoutant de nouvelles confrontations entre les policiers des Gardes Côtes et les individus armés,  aliés du gang de Ti Bois.
LLM / radio Métropole Haïti

Publicité