Forte perturbation des activités économiques dans le sud

164

Il y a eu un net ralentissement des activités économiques dans plusieurs villes du Sud ce lundi 1 août 2022 dans le cadre de la première journée de grève des transporteurs.
Les manifestants avaient érigé des barricades de pneus enflammés, des carcasses de véhicules et de grosses pierres, dans les divers artères des Cayes.


Des véhicules notamment des bus ont été utilisés pour bloquer complètement les routes. Le mouvement s’était répandu de manière spontané dans plusieurs quartiers de la métropole du Sud.


Des unités de la Police et l’équipe du chef du Parquet, Ronald Richmond, étaient intervenus en faisant usage de gaz lacrymogène pour repousser les poseurs de barricades.


Dans le même temps un climat de tension a régné dans plusieurs autres communes dont Chantal, Torbeck, Arniquet et Saint Jean.


Le transport en commun et les activités financières étaient paralysés.


Les protestataires réclamaient la réhabilitation du tronçon de route avenue Carthagena à Port Salut. De plus ils réclamaient des dispositions pour combattre la pénurie de carburant. L’essence est vendu uniquement sur le marché informel au prix de 1250 gourdes le galon.


Les protestataires exigeaient également des dispositions pour combattre la vie chère. Les prix des produits de premières nécessités notamment alimentaires ont enregistré une hausse vertigineuse.


Les initiateurs du mouvement annoncent la poursuite de la grève pour deux autres journées.

LLM / radio Métropole Haïti