Fritz Alphonse Jean pointe des liens préoccupants entre hauts gradés de la PNH et gangs

354

Le Président Élu de l’Accord de Montana, Fritz Alphonse Jean, a publiquement dénoncé des liens troublants entre le haut commandement de la Police Nationale d’Haïti (PNH) et les groupes criminels armés. Lors de son passage à l’émission « Le Point » ce mardi, l’économiste de renom a souligné l’urgence d’une réforme en profondeur au sein de la PNH.

« Il y a des liaisons très claires entre des hauts gradés de la Police avec les chefs de gangs », a affirmé Fritz Alphonse Jean en reprenant les propos de certains policiers dont il tait les noms, lors de son intervention à l’émission. Ces propos mettent en lumière la gravité de la situation, suggérant une coopération préoccupante entre des membres de l’institution policière et des éléments criminels.

Fritz Alphonse Jean, une figure respectée en tant qu’homme politique, économiste et ancien gouverneur de la Banque Centrale Haïtienne (BRH), a mis en lumière ses inquiétudes concernant les liens supposés entre la PNH et les gangs qui sévissent dans le pays. Selon M. Jean, ces liens sapent l’intégrité et l’efficacité des forces de l’ordre, menaçant la sécurité nationale et la stabilité du pays.

Lors de son intervention, le Président Élu de l’Accord de Montana a exhorté à la mise en place d’un « vetting » rigoureux au sein de la PNH. Ce processus de filtrage minutieux vise à évaluer la loyauté, l’intégrité et les antécédents des membres de la police, afin de garantir qu’ils ne sont pas impliqués dans des activités illégales ou en lien avec des groupes criminels. Il a également plaidé en faveur d’un remembrement complet de l’institution policière, visant à éliminer tout élément compromis.

« La population haïtienne mérite une force de police intègre et dévouée à la protection de ses droits et de sa sécurité », a déclaré Fritz Alphonse Jean. « Pour cela, il est impératif de réformer en profondeur la PNH, de manière à éradiquer toute compromission avec les gangs. »

En outre, M. Jean a souligné la nécessité d’un rééquipement total de la PNH, en fournissant des ressources adéquates, des formations de qualité et des infrastructures modernes pour soutenir les opérations policières. Cette proposition vise à renforcer la capacité de la police à faire face aux défis sécuritaires auxquels Haïti est confrontée, tout en rétablissant la confiance entre les forces de l’ordre et la population.

Marvens Pierre

Publicité