Guerre fratricide entre les gangs de Martissant

752

C’est une bataille féroce entre les frères enemis de Martissant.
Les 3 chefs de gang Ti Lapli, Bourgogne et Killy, autrefois solidaires, se livrent maintenant une lutte sans merci.
Les rares informations disponibles font état de 19 combattants tués.
C’est un bilan lourd mais aucune statistiques n’est disponible sur le nombre de bandits impliqués dans les affrontements.
L’une des épouses de Killy, a été tuée lors des combats.


Au cours des derniers jours les résidents des mornes de Fontamarra ont rapporté une intensification des tirs.
Selon les premières informations des désaccords concernant la gestion des butins et des rançons serait à l’origine du conflit.


Le groupe de Killy avait refusé de rendre la génératrice de l’hôpital Sainte Croix en dépit des réclamations de Ti Lapli. Mécontent de ce refus de collaboration le chef de gang Ti Lapli a rejeté une demande de partage de rançon de kidnappings.
Les trois groupes sont maintenant à couteaux tirés.


Même s’ils s’entretuent les gangs disposent d’assez de membres pour continuer à perpétrer des actes de terreur sur le boulevard Jean Jacques Dessalines et affronter les forces de l’ordre.
Il est incontestable que les trois groupes perdront de leur force de frappe dans le conflit face à leur enemi commun, Ti Bois.

LLM / radio Métropole Haïti