Haïti : l’ONU dénonce un manque d’effectif dans sa force de paix

82

Le travail de la force de maintien de la paix de l’ONU en Haïti est rendu difficile par le fait qu’elle soit très loin d’être au complet. Ce constat a été dressé jeudi par une haut responsable de l’ONU, lors d’une réunion du Conseil de sécurité. A ce stade, seuls 2755 soldats de la paix sont en Haïti, alors que la force de paix doit compter 6700 militaires. Cette pénurie handicape cette force, qui ne peut se déployer pleinement dans le nord et l’est du pays, où continuent de sévir des groupes armés. En outre, seul un tiers des 1622 policiers de l’ONU prévus sont dans le pays des Caraïbes. Le haut responsable, Hedi Annabi, vice-secrétaire général de l’ONU, a expliqué que dans de nombreuses villes reculées du pays, il n’y avait aucune présence de l’ONU. Cela ne permet pas de restaurer l’Etat de droit dans le pays. Ce manque de moyens a empêché la force de paix de l’ONU de mettre en oeuvre son programme de démantèlement des bandes armées. Cinq mille militaires de l’ONU devraient être déployés en octobre en Haïti. Associated Press, New York, vendredi 27 août 2004.