Horrible désert au centre de Port-au-Prince

781

Autrefois bouillonnante d’activités le centre ville de Port-au-Prince n’est plus qu’un horrible désert.
Les entrepreneurs, les commerçants, les professionnels et les marchands à la sauvette ont fui cet espace contrôlé par les groupes armés.


Autrefois repaire des pièces détachées de véhicules les diverses ruelles ne sont plus fréquentées par les automobilistes qui redoutent des kidnappings.
Un mécanicien, qui a fui la zone, explique qu’il n’existe presque plus de maisons spécialisées dans la vente de pièces de véhicules .


Les établissements scolaires ont également fui ces quartiers rouges.
L’école publique Jean Mary Guilloux, a été contrainte de quitter la zone en raison de sa proximité avec le Bel Air. L’école a trouvé refuge à Saint Louis de Gonzague à Delmas.


De nombreux commerçants ont fui vers Pétion ville et Carrefour où la situation sécuritaire est meilleure.
Le Centre ville de Port-au-Prince jusqu’en 2021, était le principal pôle d’activités économique et financière du pays. Ces quartiers abritaient plus de succursales de banques commerciales et de maisons de transferts que la majorité des grandes villes.
Les banques et les institutions financières ont vidé les lieux, sous contrôle de plusieurs groupes armés.


Entre le portail Leogane et le portail Saint Joseph la vie ne tient qu’à un fil et seul Dieu peut garantir une traversée sûre.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité