Inquiétude de l’administration américaine par rapport à la situation des droits de l’homme en Haiti

228

Le président américain , Georges W. Bush , est profondément préoccupé par la situation des droits humains en Haiti , selon son frère Jeb Bush , gouverneur de l’Etat de la Floride . L’information est rapportée par Radio Signal FM qui a fait état d’une récente rencontre entre le gouverneur et un groupe de professionnels de la presse à Talahassee. Parallèlement , l’ambassade américaine à Port-au-Prince a exprimé ses inquiétudes face aux menaces contre les organisations de défense des droits de l’homme . Dans un communiqué de presse en date du 21 mars 2002 , l’ambassade des Etats-Unis dit noter avec  » une grande inquiétude l’augmentation rapide de menaces anonymes contre les organisations haitiennes de droits humains , particulièrement contre la Coalition Nationale pour les Droits Haitiens (NCHR) » dont un de ses employés a été blessé le 22 février dernier par des inconnus armés. L’ambassade réclame des  » enquêtes judiciaires rigoureuses  » sur l’attaque du 22 février et les menaces contre les moniteurs de droits humains . Entre-temps, la première composante de la mission technique de l’Organisation des Etats Américains (OEA) doit arriver en Haïti le 31 mars, selon le représentant du secrétaire général de l’organisation à Port-au-Prince , Sergio Roméro Cuevas . Le diplomate révèle que les premiers éléments de la mission seront des hommes de loi chargés d’enquêter sur les violences du 17 décembre 2001 dans la perspective de la réunion spéciale de l’OEA sur Haiti. A cette date, la résolution 806 du 15 janvier 2002 de l’OEA demande au secrétaire général César Gaviria de remettre son rapport sur Haiti au conseil permanent de l’Organisation. Ce document prévoit également le déploiement d’une mission d’observation des droits humains de la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH).

Publicité