Intensification des exactions des gangs

684

La crise humanitaire s’est accentuée et la crise sécuritaire continue de se dégrader en Haïti.
C’est une descente aux enfers pour les haïtiens confrontés aux conséquences de ces crises.


Loin de désarmer les gangs ont intensifié leurs exactions depuis l’appel à une intervention militaire des nations unies.
Les gangs de Martissant, le gang de Vitelhomme à Pernier, les 400 marozos à la Croix des Bouquets, notamment ont intensifié les affrontements.


De nombreux résidents de Martissant ont été tués ou blessés par des projectiles. Selon des résidents ces victimes colatérales avaient été transportées à l’hôpital Médecins sans frontière.


Dans les villes de province la situation sécuritaire s’est également dégradée.
Le gang de Savien menace à nouveau les habitants de la Petite Rivière de l’artibonite.
Même dans la commune reculée et paisible de Pilate (Nord) des bandits armés ont réalisé des fusillades.


Des résidents des zones vulnérables informent que les bandits utilisent de nouvelles armes lourdes.

LLM / Métropole Haïti

Publicité