Interventions, bavures et dénonciations au menu de la lutte anti kidnapping

104

Le commissaire de police de Pétion ville, Francene Moreau, indique que les enquêteurs sont sur la piste des bandits, responsables de l’enlèvement d’une jeune fille dans le quartier de Peguy ville ( Pétion ville) lundi dernier. M. Moreau qui n’a pas voulu révéler l’endroit où les criminels avaient séquestré la victime, soutient que cette dernière a été libérée après quelques heures de détention. » Les parents ont dû verser une rançon qui était largement inférieure par rapport à la demande initiale en raison de la pression des forces de l’ordre a déclaré le commissaire de police de Pétion ville. Selon lui, il s’agissait du premier cas d’enlèvement pour ce mois de novembre à Pétion ville. A Delmas, la lutte contre le kidnapping a donné lieu à une bavure.5 policiers ont été appréhendés par le Parquet pour avoir maltraité un jeune homme, Francois Lafortune, accusé d’être un kidnappeur. Il affirme avoir passé quelques temps inconscient en raison des graves sévices corporels subis. Le commissaire de police de Delmas, Carl Henry Boucher, qui selon ses dires se trouvait à l’étranger le jour de l’incident, a été auditionné par un substitut du commissaire du gouvernement dans le cadre de cette affaire. » L’inspection générale de la PNH a été saisie du dossier », explique t-il.Francois Lafortune, propriétaire d’une entreprise de micro crédit, a été autorisé à se rendre dans un centre hospitalier afin d’obtenir un certificat médical. Dans le même temps, le député de Cabaret, Alciné Pierre Jérôme, révèle qu’un informateur de la police serait impliqué dans l’assassinat d’un enfant de 7 ans, Schneider Hervil, la semaine dernière. Selon le parlementaire, ce chef de gang, très connu est en connivence avec plusieurs autorités dont un juge d’instruction.