Jean Bertrand Aristide annonce la signature prochaine d’un accord avec l’Opposition

207

Le président Jean Bertrand Aristide promet de mettre un terme à la crise en paraphant un accord avec la Convergence Démocratique. Le chef de l’Etat qui s’exprimait au Cap-Haïtien le dimanche 7 avril 2002 a une fois de plus dénoncé les sanctions économiques qui sont appliquées contre son régime en raison des élections législatives et locales contestées de mai 2000. “ N’étaient-ce les sanctions économiques, bon nombre des projets de construction de route notamment celle reliant le Cap-Haïtien à Milot et Ouanaminthe, seraient déjà exécutés”, a affirmé Jean Bertrand Aristide. Le président de la République se montre optimiste quant à la résolution de la crise indiquant que la signature d’un accord avec l’Opposition est en vue. Jean Bertrand Aristide veut donner à  » l’accord politique pour le déblocage économique  » une portée historique comme celui paraphé en 1934 par le président haitien Sténio Vincent ( 1930-1941) et son homologue américain Franklin Delano Roosevelt (1933-1945) consacrant la fin de l’occupation américaine d’Haiti ( 1915-1934) . D’un autre côté, le président Aristide déclare comprendre l’action des “chimè” ( partisans du pouvoir ) qui utilisent des procédés violents pour dénoncer leurs conditions de vie. Selon le chef de l’Etat, le comportement des “chimè” peut s’expliquer par par le chômage qui frappe une grande partie de la population. Jean Bertrand Aristide présente son programme “alfa économique” comme l’un des moyens pour résoudre le problème des « chimè » .

Publicité