Jean Michel Lapin prône une affaire Pétrocaribe sans passion

475

C’est une voie nouvelle que prône l’ex Premier Ministre haïtien, M. Jean Michel Lapin. Il fait un plaidoyer pour une révision de la méthode actuelle en ce qui a trait à la reddition des comptes.


Il insiste sur la nécessité de dépolitiser l’affaire Pétrocaribe. De l’avis de M. Lapin il faut une investigation technique sur les fonds decaissés dans le cadre de l’achat de produits pétroliers au Venezuela.


Intervenant à l’émission Le Point de Télé Métropole, M. Lapin a plaidé pour que la justice administrative soit mise en branle avant la justice pénale.
Ce sont les enquêteurs de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) qui doivent donner le ton. Il se déclare contre le lancement des investigations judiciaires sans des arrêts du tribunal administratif.


L’ex Premier Ministre de Jovenel Moïse regrette les fréquentes interférences de la politique dans cette affaire.
À son avis plusieurs projets ont été réalisés. Il cite entre autres le marché de Jacmel.


Selon l’ex PM a. i. le président Préval s’était tenu à distance des fonds Pétrocaribe. Il avait insisté pour qu’une partie des montants disponibles soient laissés à la disposition du prochain gouvernement.


M Lapin juge que plusieurs Premier ministres et ministres sont responsables uniquement parce qu’ils avaient signé les documents . Ce sont des ordonateurs et à ce titre ils doivent endosser les actions, ajoute t-il. M. Lapin cite notamment le cas de Mme Duvivier Pierre Louis qui à son avis n’était pas coupable de détournement des fonds.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité