La délégation kényane rencontre les autorités et entend évaluer les besoins de la PNH

384

Dans un communiqué conjoint diffusé par le Ministère de la Communication, le Gouvernement haïtien, le Haut Conseil de la Transition, le Haut État-Major de la Police Nationale, et les membres du Corps Diplomatique ont annoncé leur réunion historique qui a eu lieu, lundi. L’objectif de cette rencontre était d’accueillir chaleureusement la délégation kenyane lors de sa première visite en Haïti sur le terrain.

La délégation, composée de 10 membres, a foulé le sol haïtien pour la première fois le dimanche dernier, dans le but d’évaluer de manière approfondie la situation sur place. Cette initiative découle d’une demande formulée par l’exécutif haïtien en octobre 2022, ensuite confirmée par le Premier Ministre Ariel Henry en juin 2023, par le biais d’une correspondance adressée au Secrétaire Général des Nations Unies. Cette demande sollicitait un renforcement des capacités de la Police Nationale afin de garantir la sécurité intérieure du pays.

Le chef de la délégation kenyane, l’Ambassadeur Georges Orina, Directeur Général des Affaires Bilatérales et Politiques au Ministère des Affaires Étrangères et de la Diaspora du Kenya, a exprimé le but de leur présence en ces termes : « Nous sommes ici pour évaluer les besoins de la Police Nationale d’Haïti, comprendre la situation actuelle de manière plus approfondie, et offrir un soutien solide au peuple haïtien. »

Réitérant l’importance de cette initiative, le Premier Ministre Ariel Henry a souligné la nécessité de renforcer la Police Nationale pour assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire. Cela permettrait non seulement une libre circulation des individus et des biens, mais aussi une réponse efficace aux défis posés par les nouvelles formes de criminalité. Dans le but d’optimiser cette démarche, les leçons apprises des missions précédentes ont conduit tant le Gouvernement que la communauté internationale à adopter une approche novatrice : celle d’une force multinationale mieux adaptée pour soutenir activement la Police Nationale d’Haïti. Cette initiative vise également à accompagner le pays dans la lutte contre les formes émergentes de délinquance, tout en maintenant une coopération étroite avec le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH).

La délégation kenyane, après avoir tenu des discussions préliminaires avec des pays et des groupes travaillant sur des solutions pour la crise sécuritaire haïtienne, a rassuré le Gouvernement de son engagement à répondre aux demandes haïtiennes et à contribuer à mettre fin à l’instabilité qui a entravé le progrès du pays.

Au cœur de cette visite historique, le Haut État-Major de la Police a organisé une série de rencontres avec la délégation kenyane. Ces rencontres ont débuté par une réunion matinale, suivie d’un déjeuner de travail avec les membres du Corps Diplomatique. Ces derniers ont eu l’opportunité de présenter leurs suggestions et ont pris connaissance des mesures envisagées pour concrétiser le soutien à la Police Nationale, avec pour objectif ultime de restaurer la normalité dans le pays.

La délégation kenyane, en séjour jusqu’à mercredi, prévoit également de tenir une session de travail supplémentaire avec le Haut État-Major de la Police Nationale. Cette session sera suivie d’un compte rendu final avec le Premier Ministre Ariel Henry.

Il est à noter qu’au cours de leur première journée en Haïti, les membres de la délégation kenyane se sont rendus à l’Ambassade Américaine à Tabarre. Là-bas, ils ont échangé avec les responsables américains, témoignant ainsi de l’importance de cette visite diplomatique pour le pays caribéen en quête de stabilité et de progrès.

Marvens Pierre

Publicité