La diaspora exige des sanctions contre les financeurs des gangs

444
in Port-au-Prince, Haiti, Friday, May 31, 2019. ( Photo/Dieu Nalio Chery)

Les leaders de la diaspora haïtienne affichent une ferme détermination à contribuer à la sécurité en Haïti. Plus de 100 000 haïtiens ont paraphé une pétition réclamant l’adoption d’une loi punissant les fournisseurs d’armes aux gangs en Haïti.


Le projet de loi, déjà approuvé par les commissions permanentes du Sénat et du Congrès des États Unis, devra bientôt être soumis au vote des deux assemblées.


Les legislations visent à divulguer les noms des personnes impliquées dans le financement des gangs. De plus la loi autorisera l’annulation des visas et le gel des avoirs de ceux qui sont impliqués dans les trafic des armes et des munitions.


Selon les leaders de la communauté haïtienne aux États Unis la loi doit permettre de proroger le programme Humanitarian Parole pour les migrants haïtiens.


Plus d’une centaine d’élus américains d’origine haïtienne sont en première ligne de la mobilisation auprès des legislateurs américains. Des leaders religieux notamment le Bishop Gregory Toussaint encouragent les américains d’origine haïtienne à oeuvrer pour améliorer les conditions de vies de leur frères sur leur terre natale.


Bishop Toussaint, qui dirige l’une des plus importantes églises haitiennes à travers le monde, insiste sur la nécessité pour les haïtiens de signer la pétition et d’appeler les législateurs pour donner la preuve de l’urgence de cette loi.
Il réalise une campagne de sensibilisation démontrant la nécessité d’une action pour mettre un terme à l’insécurité en Haïti.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité