La justice a triomphé affirme Reginald Boulos

202

L’homme d’affaires, Reginald Boulos, indique que son audition par le commissaire du gouvernement a permis de consacrer le triomphe de la justice dans le cadre de cette affaire.Tout en regrettant la forte médiatisation de ce dossier, M. Boulos soutient qu’il n’a été l’objet de mandat de comparution ou d’amener.  » Le commissaire du gouvernement m’avait invité à apporter des informations sur un sujet d’enquête », dit-il tout en refusant de fournir plus de détails sur les points débattus lors de l’audition. » J’ai présenté des documents en ce qui concerne le paiement des taxes à la BRH dans le cadre de certaines transactions », déclare Reginald Boulos pour qui l’audition a été un moyen de  » nettoyer son nom ».Par ailleurs, l’ancien président de la chambre de commerce et d’industrie d’Haïti regrette les déclarations du sénateur Gabriel Fortuné qui a qualifié de  » mascarade » l’audition de M. Boulos et de trois autres entrepreneurs. »J’ai pendant 10 heures au Parquet apporté des informations complémentaires au commissaire du gouvernement qui enquêtait sur un cas de corruption », ajoute t-il. Tout en indiquant que ces déclarations sont de nature à affaiblir l’appareil judiciaire, M. Boulos se dit prêt à présenter le dossier au sénateur Fortuné. Reginald Boulos salue la rectitude du chef du parquet précisant qu’il n’a jamais été question d’une affaire l’opposant au juge Gassant.Il indique que l’audition s’est déroulée normalement rappelant que le commissaire du gouvernement a pu au bout de 10 heures rassembler les informations nécessaires sur le dossier. Selon M. Boulos cet épisode douloureux ne mettra pas un terme à ses efforts en faveur du développement économique et de la consolidation de la démocratie. » Nous invitons les membres du secteur privé à œuvrer en vue d’atteindre l’objectif de création de un million d’emplois au cours de 10 prochaines années.

Publicité