La Police hésite à lancer l’assaut contre les gangs

370

Les autorités policières haïtiennes sont la cible de critiques acerbes depuis le début de l’opération Bois Calé. Des commentaires désobligeants affligent les autorités qui ont mis du temps à supporter la révolte populaire.


Les forces de l’ordre ont enfin lancé hier des opérations contre les bandits de Village de Dieu et de Savanne Pistache.


L’assaut a été donné plus d’une semaine après le déploiement du dispositif sécuritaire spécial.
De nombreux spécialistes s’attendaient à une offensive le week end écoulé.
Sur les réseaux sociaux des lanceurs d’alerte avaient critiqué le laxisme des autorités policières appelant les policiers à se rebeller.
Les accusations évoquant une certaine connivence entre les autorités policières et les chefs de gangs sont considérées comme inacceptables par le chef de la police.
M. Frantz Elbe menace d’engager des poursuites judiciaires contre les contempteurs de la Police.


Aucune information n’est disponible sur les affrontements d’hier.
Entre temps c’est une véritable guerre psychologique entre les chefs de gangs et les forces de l’ordre.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité