La Police Nationale d’Haiti (PNH) tente de soigner son image

284

L’inspection générale de l’institution policière a inauguré le week-end écoulé à Jacmel une séance de formation en droits humains à l’intention des agents de la force publique . L’inspecteur général Arvel Jean Baptiste a indiqué aux policiers que la détention au delà de 48 heures ne sera plus tolérée . M. Jean Baptiste a aussi fait remarquer aux policiers qu’ils ne doivent pas céder aux pressions des autorités établies dans l’exercice de leur fonction. Le  » préfet de discipline  » de la PNH annonce du même coup que le processus d’épuration de la Police nationale est en cours. Les organisations de défense des droits humains ont toujours dénoncé à la fois la détention prolongée des personnes arrêtées et les conditions de détention dans les commissariats . Certains observateurs notent que ces nouvelles dispositions sont annoncées à quelques jours de l’arrivée de la mission des droits de l’homme de l’Organisation des Etats Américains (OEA) .

Publicité