La population à l’assaut des gangs

646


Depuis fin avril 2023, les routes sont devenues dangereuses pour les bandits. Deux tableaux distincts sont affichés en Haïti depuis une semaine.


D’une part dans plusieurs villes c’est la chasse aux bandits qui se poursuit.
Des groupes d’auto défense sont sur pied de guerre et imposent leur loi dans les quartiers au centre de la région Métropolitaine. C’est le cas notamment au Canapé vert, à Solino, à Jalousie et à Laboule.


D’autre part dans certains quartiers les gangs sont toujours opérationnels. C’est le Cas notamment aux entrées sud et nord de la capitale.
A Martissant les gangs maintiennent leurs postes de péages et réalisent des kidnappings.


Dans le même temps des groupes de bandits maintiennent depuis plus de 5 jours une offensive contre le quartier de Savanne Pistage. Ils sont repoussés régulièrement par les policiers et les groupes d’auto défense de la zone et de Carrefour feuilles.


Au nord de la capitale les gangs de 400 marozos et Krazé Bariere ne sont nullement inquiétés.
A Canaan et à Source Matelas les bandits sont toujours sur place.


Des fortunes diverses pour les bandits. Aucune statistique n’est disponibles sur le nombre de bandits lynchés ou appréhendés.
Les gangs sont plutôt sur la défensive. Aucun cas de kidnaping n’a été rapporté depuis une semaine, sauf dans le quartier de Martissant.


Des bandits, ayant fui vers des villes de province sont traqués par les forces de l’ordre et pourchassés par les habitants.


Des directeurs d’opinion et des lanceurs d’alerte sur les réseaux sociaux font écho des interventions des groupes d’auto défense dans les diverses régions du pays.
Au cours des dernières 24 heures une timide reprise des activités économiques est notée dans la région métropolitaine de Port-au-Prince/

LLM / Métropole Haïti

Publicité