La protection de la région transfrontalière une priorité pour la Coopération Allemande

140

La coopération allemande intensifie ses activités dans les régions touchées par des catastrophes naturelles afin d’améliorer les conditions de vies des populations concernées.Le coordonnateur national de la coopération allemande, Iriel Laurent, informe qu’une enveloppe de 2.5 millions d’euros est consacrée à la réalisation du projet dans la région transfrontalière afin de réduire les risques de désastres. Selon M. Laurent 17 projets spécifiques évalués à 12 millions de gourdes sont réalisés dans le Nord, le plateau Central et le sud est. Le principal projet de la coopération allemande, réalisé dans la zone de Belanse, a permis entre autres la construction d’un système d’adduction d’eau potable de 7 kilomètres entre Belanse et Cascade Pichon ( 930 metres d’altitudes).Iriel Laurent met l’accent sur l’importance du projet pour les habitants de la région qui ont été sévèrement touchés par les inondations de mai 2004. Dans les villes de Mapou, Fond Verettes, Belanse, Thiote et Anse a Pitres on avait enregistré plus de 450 morts et 18 000 maisonnettes détruites. Le projet qui doit durer 3 ans ( 2006 –fin 2008) permet de construire des ouvrages d’infrastructures productives, d’initier l’implantation de mesure de prévention contre l’élargissement des ruisseaux et rivières avec des techniques agricoles de conservation de sol ou de reboisement et d’élaborer des plans d’urgence avec les populations des communautés concernées. Selon M. Laurent le projet s’appui sur le concept d’aide d’urgence et de transition orientée vers le développement et prend en compte l’aspect sécurité alimentaire dans le contexte de crise et de catastrophes naturelles.Par ce projet la coopération allemande entend stabiliser les bases existantes des groupes de population touchés par les catastrophes naturelles et créer des conditions de développement socio-économiques durables. Iriel Laurent indique que les communautés sont des partenaires privilégiés de la coopération allemande, et précise que les activités concrètes se planifient et s’exécutent avec les communautés sur la base de leurs priorités. Tout en rappelant que le projet est réalisé sous la tutelle du ministère de la coopération, il révèle qu’un accord de partenariat a été signé avec Action Aid afin de poursuivre le travail dans la région à la fin du projet.