La Québécoise Nadia Lefebvre libérée apes une semaine de séquestration

182

Nadia Lefebvre, une Québécoise de 32 ans kidnappée près de Port-au-Prince, en Haïti, il y a plus d’une semaine, a été relâchée par ses ravisseurs mercredi soir. La jeune femme, une stagiaire canadienne pour l’organisation d’aide médicale Médecins du Monde, est saine et sauve et aurait été bien traitée par ses ravisseurs. Elle se trouve toujours à Haïti, mais devrait être de retour à Montréal vendredi. Un porte-parole de la police des Nations unies, Fred Blaise, a précisé qu’elle avait été libérée dans la capitale haïtienne vers 10 heures dus soir mercredi, mais que les circonstances de cette remise en liberté demeuraient inconnues pour l’instant. M. Blaise a indiqué qu’elle avait été examinée par un médecin et qu’elle avait pu communiquer avec les membres de sa famille et ses collègues. Nadia Lefebvre était en mission de courte durée en Haïti pour cette organisation médicale dont le siège social est à Paris. Les ravisseurs de Mme Lefebvre avaient demandé une rançon, après l’avoir enlevée le 21 mai à Pétion ville.Les policiers ont toutefois refusé de dire si une somme d’argent a été versée pour obtenir sa libération, puisque cela pourrait compromettre leur enquête. M. Blaise ajoute qu’aucune arrestation n’a encore été réalisée mais il a précisé que les policiers avaient communiqué avec les ravisseurs. Un porte-parole de Médecins du Monde a indiqué que Nadia Lefebvre était en bonne santé et qu’elle avait hâte de rentrer chez elle à Montréal. « Nous sommes soulagés de la résolution rapide de cet incident troublant, a affirmé le psychiatre Nicolas Bergeron, président de Médecins du Monde Canada.