La situation est toujours compliquée dans les régions affectées par le séisme

749

A Camp Perrin, la gestion des cadavres toujours sous les décombre pose problème selon le maire de la commune, Carla Nicolas.

Intervenant pendant le journal du matin, elle a expliqué  que depuis les dernières pluies, la fièvre sévit dans la localité.

Elle a également déploré que l’ensemble de l’aide se concentre à Marcelline, section la plus touchée alors que le reste de la commune a aussi besoin d’une assistance.

Parallèlement, Dans la Grande Anse la vie tend à reprendre deux semaines après le tremblement de terre.

Si la situation est loin d’être revenue à la normale, une légère amélioration est constatée.

Le pont Estimé qui relie Jérémie au reste du pays est considéré comme trop endommagé pour permettre la circulation, ce qui oblige à transborder le ravitaillement explique Jean Michel Cléverin notre correspondant sur place.

Là encore la rentrée des classes ne parait pas envisageable avant le 04 octobre prochain.

Par ailleurs, les funérailles de l’ancien sénateur Jean Gabriel Fortuné, décédé le  14 août dernier lors du séisme, ont été chantées, samedi à l’hôtel la Cretonne, aux Cayes, en présence du Premier ministre Ariel Henry, du ministre des affaires étrangères Claude Joseph et de l’ancien président du sénat François Sildor, entre autre.

Dans l’intervalle, l’aide commence à parvenir aux Cayes, même si des sections communales restent toujours difficiles d’accès…

Publicité