L’Actualité dans nos Villes

507

Dans l’île de la Gonâve, à Anse-à-Galet, l’insalubrité du marché dénommé « marché Lala » offusque les habitants de la périphérie. Les riverains demandent aux autorités municipales de faire le nécessaire. A Petit-Goâve,les candidats de plusieurs partis de l’opposition dénoncent de graves irrégularités enregistrées dans la région des Palmes dans le processus d’inscription des électeurs. Ces candidats menacent de se retirer de la course pour permettre, disent-ils, au CEP, de prendre les dispositions qui s’imposent. Aux Cayes,Clôture d’un séminaire sur la gestion des desastres. Cette initiative de la Direction de la Protection Civile visait à informer la population sur les dispositions à prendre en cas de catastrophes naturelles.La Coordination Départementale de l’OPL dans le Sud se déclare inquiet de la situation qui prévaut à Port-à-Piment. L’OPL appelle les autorités à assurer la sécurité de plusieurs candidats obligés de gagner le maquis. Dans le Nord’Ouest,le candidat au sénat de Lafanmi Lavalas, attribue au CEP, la responsabilité de la fermeture de plusieurs BI dans ce département. Emmanuel Beauplan met en garde l’institution électorale contre toute manipulation. A Jérémie,la Plateforme Inite Corandans, dénonce des irrégularités dans le processus d’inscriptions des électeurs. PINGA se montre particulièrement critique vis-à-vis du président du BED de la Grand’Anse. A Mirebalais,les candidats de Fanmi Lavalas dans le centre réclament une nouvelle prolongation du délai d’inscription des électeurs par le CEP. Ces représentants du parti de Jn Bertrand Aristide dans le même temps, accusent le Conseil Electoral d’ourdir un complot contre Fanmi Lavalas.

Publicité