L’AJH condamne une nouvelle atteinte à la liberté de la presse

260

Une délégation de l’Association des Journalistes Haitiens (AJH) conduite par le secrétaire général , Guyler C. Delva, est dans la ville des Cayes dans le Sud du pays pour traiter de l’affaire Denor Altéma , directeur de Radio Idéal . Le directeur de cette station privée a passé récemment une nuit en prison sur ordre du juge de paix, Arthur Arvillon. Ce dernier a reproché au directeur de Radio Idéal d’empêcher à son père de capter une chaine de télévision à cause des parasites provoqués par la proximité des deux (2) antennes . Cette attitude du magistrat a offusqué le dirigeant de l’AJH qui condamne de nouveaux actes d’intimidation à l’encontre de M. Denor Altéma. Guyler C. Delva indique que le vendredi 29 mars 2002, le juge de paix a tenté d’agresser le directeur de la Radio en débarquant avec son arme à la station suivi quelques instants plus tard d’individus armés qui ont fermé les portes de l’entreprise .M. Delva qualifie de scandaleux cet abus de pouvoir de la part du juge qu’il assimile à une tentative d’assassinat . Parallèlement , l’Organisation Internationale Committee to Protect Journalist qui est basée à New York se montre préoccupée par la situation de la presse en Haiti. Dans un rapport publié sur la situation de la presse dans le monde , le comité dénonce les attaques qui ont été perpétrées contre les journalistes par des partisans du régime Lavalas. Le Committee to Protect Journalist évoque également le dossier de l’assassinat de Brignol Lindor et de celui des journalistes contraints de prendre le chemin de l’exil . L’organisation se dit prête à aider les journalistes haitiens qui sont en difficulté et exprime sa solidarité à la presse tout en réclamant justice pour Jean Léopold Dominique et Brignol Lindor.

Publicité