Lancement du processus de ratification du choix du premier ministre désigné

134

Le sénat a été officiellement informé hier de la désignation de Robert Manuel au poste de premier ministre. » Le chef de l’état a adressé une correspondance au grand corps », confirme le sénateur Eddy Bastien qui fait remarquer que la situation sera difficile pour M. Manuel en raison de la présence de 18 sénateurs au grand corps.Eddy Bastien, premier secrétaire du bureau du sénat affirme qu’il y aura une séance plénière en vue de la formation d’une commission chargée d’analyser les dossiers de M. Manuel.Il soutient que le premier ministre désigné devrait s’assurer d’une majorité dans les deux chambres avant la présentation de sa déclaration de politique générale.A la chambre basse, le premier ministre désigné peut compter sur l’appui des parlementaires des blocs Fusion et OPL.Le député de Dame Marie, Acluche Louis Jeune (OPL), est favorable à la ratification du choix de Robert Manuel apprécié en tant qu’expert en sécurité publique. » C’est une personnalité qui peut œuvrer pour freiner la vague de kidnapping », dit-il admettant que la production nationale constitue également une priorité nationale.Le bloc Fusion est disposé à approuver le choix de Robert Manuel en attendant la déclaration de sa politique générale.Le député Bastien Jean Berthold croit que les démocrates doivent œuvrer pour sortir le pays de la crise.Par ailleurs, le porte parole de la Fusion, Micha Gaillard, soutient que le choix de Robert Manuel découle de la réalité conjoncturelle.Il révèle que les chefs de file des partis politiques avaient mis l’accent sur la sensibilité sociale, la capacité politique et la capacité de faire face à l’insécurité comme des critères essentiels dans le profil du premier ministre. » M. Manuel rempli ces critères « , dit-il soulignant que la Fusion souhaite le déblocage de la crise.